Blog PCsansVirus.com

 Blog PC sans Virus, INFO SECURITE

Qu'est-ce qu'un Blog ?

Le terme « Blog » est une abréviation de weblog, qui peut se traduire par « journal sur Internet ». Défini souvent comme un site personnel, il s’agit d’un espace individuel d’expression, créé pour donner la parole à tous les internautes (particuliers, entreprises, artistes, hommes politiques, associations…).

 

Pourquoi créer un blog ?

 

Un blog vous permet d’échanger avec d’autres internautes, mais aussi de délivrer des informations sur ce que vous souhaitez. Ainsi de nombreux blogueurs parlent de leurs passions, de l’actualité, de ce qui les touchent ou les intéressent. Un blog est un réel espace de communication.

 

Comment ça fonctionne ?

Les articles (ou billets) sont publiés de façon ante-chronologique

(le dernier posté en avant sur l’accueil) et permettent à tous les visiteurs de réagir sur le sujet évoqué, en postant leurs commentaires sur l’article, créant ainsi une relation privilégiée entre l'auteur et ses lecteurs.

Tout le monde peut créer un blog ! Même sans connaissances informatiques, Le forum d’aide est également là pour vous orienter sur les modifications possible.

  • Comprendre les causes de fraudes lors de vos achats en ligne

    Comment éviter de perdre votre argent
    durement gagné à cause de fraudes
    lors de vos achats en ligne

    En 2013, les ventes dans le commerce en ligne B2C (exclu les jeux de hasard) atteindront probablement, pour la première fois, 1 milliard de dollars américains. L'espace asiatique-pacifique, suivi par la Grande-Bretagne et l'Allemagne, pourraient enfin surpasser les états-Unis pour finir par être le premier marché dans les ventes du commerce électronique B2C. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les gens préfèrent de plus en plus les boutiques électroniques aux magasins physiques. Tout d'abord : la rapidité (73%), une plus grande variété (67%) et une comparaison des prix plus facile (59%).

    Nous n'avons plus besoin de nous fier aux compétences – et souvent à la motivation – de la personne travaillant dans un magasin local, étant donné que maintenant, nous avons une gamme illimitée de produits internationaux à portée de main. D'ailleurs, il n'y a plus besoin d'être un bon marchandeur pour avoir un bon prix, vu que de nombreuses offres spéciales limitées ou de formidables promotions inondent nos boîtes d'entrée toutes les heures. On serait donc fou de laisser passer l'opportunité d'acheter quelque chose d'exquis et/ou dont on a désespérément besoin au meilleur prix disponible en ligne.

    Alors que les vêtements, les ordinateurs et l'électronique grand public représentent encore 40% des ventes en ligne courantes, Internet nous permet d'acheter tout ce que nous avons toujours voulu, peu importe à quelle distance nous habitons.

    Le marché en ligne continue de croître,
    les cybercrimes également

    Malheureusement, le nombre de cybercrimes dénoncés relatifs à la fraude lors des achats en ligne continue également d' augmenter à une vitesse phénoménale. Il y a tout le temps des marchands en ligne qui cessent leurs activités commerciales, mais personne ne se doute du fait qu'un bon nombre d'entre eux luttent contre les rejets de débit et doivent payer pour régler ce problème. Les consommateurs, d'autre part, sont obligés de lutter pour distinguer les pubs du commerce électronique légitimes des fraudes sophistiquées, cachées parmi des centaines d'offres apparemment non voulues et tentatives de hameçonnage.

    Selon la Commission Fédérale de Commerce des États-Unis (FTC), les fraudes lors des achats en ligne impliquant des produits destinés à la perte de poids étaient la première catégorie de fraudes avec environ 5,1 millions de victimes. Un peu plus en bas de la liste, on trouve la facturation non autorisée de services en lignes (environ 1,9 millions) et les fraudes de cartes de crédit (environ 1,3 millions). Les fraudes passent inaperçues pour longtemps – si on ne s'en rend jamais compte – ; la détection se base d'abord sur des astuces proposées par des consommateurs vigilants qui reconnaissent certains comportements et donnent l'alerte.

    Le FTC Consumer Sentinel Network Data Book a rapporté une perte estimée de $330.000.000 suite aux fraudes lors des transferts monétaires au mois de séptembre 2013.

    Suivez votre intuition lorsqu'il s'agit d'achats en ligne

    imaginons-la-situation-suivante-dans-vie-reelle-vous-fieriez-vous-messieurs-s-occupe-de-votre-bebe-pendant-journee-ou-de-votre-chien-pendant-votre-absence-sans-connaitre-qualificat

    Imaginons la situation suivante : Dans la vie réelle, vous fieriez-vous à l'un de ces messieurs pour qu'il s'occupe de votre bébé pendant une journée ou de votre chien pendant votre absence, sans connaître toutes ses qualifications ? Nous espérons que non.

    Revenons-en au monde numérique : Au regard de tout cela, pourquoi achèteriez-vous quelque chose en ligne ou utiliseriez-vous un service en ligne si le site web concerné propose uniquement le paiement par virement et ne dispose pas d'adresse physique ou d'un numéro de téléphone opérationnel que vous ne trouvez nulle part ? Gardez à l'esprit ce qui suit : Si une offre semble trop bonne pour être vraie, elle ne l'est probablement pas.

    6 schémas de fraudes communs lors des achats en ligne

    Jetons un coup d'oeil sur quelques pièges très communs lorsqu'il s'agit des paiements en ligne et voyons comment les reconnaitre.

    • Fraudes lors des ventes aux enchères sur Internet

      Un consommateur paie un article qu'il vient de gagner sur un site dédié aux ventes aux enchères attractif, mais le vendeur soit envoie une contrefaçon ou un produit d'un valeur inférieur, soit ne livre rien du tout. Avec presque 500 rapports par semaine, les fraudes commises lors des ventes aux enchères représentent quelque 48% des rapports de fraude en ligne selon la FTC.

    • Hameçonnage à l'aide de bons d'achat et de promotions

      Cette arnaque fonctionne de manière particulièrement efficace pendant la période de Noël. Les consommateurs reçoivent un e-mail qui semble provenir d'un revendeur autorisé. Malheureusement, les liens feignant de mener à la promotion vous mènent à une site web falsifié qui ressemble à l'original de façon trompeuse.

    • Fraudes dans la vente en ligne de voitures

      Il y a des criminels qui essaient de se cacher derrière des noms d'entreprises renommées tels que eBay Motors Vehicle Purchase Protection (VPP), alors que VPP ne s'applique pas aux transactions hors d'eBay Motors et que les paiements par virement sont expressément interdits. Si vous êtes sûr de vouloir initier l'achat à distance d'un véhicule, veillez à ce que le vendeur ainsi que la possession de la voiture soient vraiment légitimes. N'envoyez jamais de paiement par avance à une personne totalement inconnue.

    • Fraudes lors des renouvellements de domaines

      Les consommateurs reçoivent une facture falsifiée pour l'enregistrement ou le renouvellement d'un domaine qui correspond ou ressemble au leur.

    • Boutiques en ligne frauduleuses

      La liste est interminable. Des pharmacies falsifiées, par exemple, proposent des médicaments à des prix très bas et/ou sans prescription. Tenez compte du fait que vous pourriez nuire à votre santé et perdre votre argent !

    • Les rejets de débit ou les fraudes « amicales »

      Après avoir reçu les biens achetés, un consommateur frauduleux demande un rejet de débit à la banque afin d'obtenir un remboursement. Le marchand est responsable, peu importe quelles mesures ont été prises au préalable pour vérifier la transaction.

    11 astuces permettant d'éviter de perdre votre argent durement gagné à cause de fraudes lors de vos achats en ligne

    1. N'ouvrez jamais les e-mails non sollicités ou les pièces jointes provenant de sources inconnues, surtout s'ils prétendent provenir de banques, services de paiements ou même d'organismes de poursuite légale tels que le FBI avec qui vous n'avez jamais été en contact avant. Veillez à avoir un bon scanneur anti-malware muni de protection en temps réel actif, qui analyse toutes les pièces jointes dès qu'elles sont ouvertes.
    2. Ne cliquez jamais sur les liens dans les e-mails non sollicités et ne remplissez jamais de formulaires en ligne vous demandant des informations personnelles ou financières si ce formulaire est référencé ou joint au contenu d'un message de ce type. Veillez aux fautes d'orthographe difficiles à voir dans le lien et saisissez plutôt manuellement l'adresse dans la barre d'adresse de votre navigateur. Cherchez les informations contenus dans l'e-mail directement sur le site web.
    3. Lisez les clauses en petits caractères d'abord avant de vous enregistrer et/ou de passer commande ou d'enchérir sur une offre. Décidez-vous pour un autre revendeur si les clauses en petits caractères vous inquiètent.
    4. N'envoyez jamais vos détails de compte en ligne, votre numéro de sécurité sociale et/ou détails de votre carte de crédit dans un e-mail (non chiffré). Vous ne les mettriez pas sur le pare-brise de votre voiture tout en conduisant en ville, n'est-ce pas ? Malheureusement, il y a des boutiques en ligne qui s'inquiètent peu de votre vie privée, p. ex. en vous envoyant votre nom d'utilisateur et mot de passe que vous venez de créer en texte plein à titre de confirmation. Dans ce cas, nous vous conseillons d'abandonner votre inscription avec effet immédiat.
    5. Veillez à la présence d'un petit icône en forme de cadenas en bas de votre navigateur ou à côté de « https » dans la barre d'adresse de celui-ci tout en accédant à des profiles, comptes d'utilisateur ou formulaires en ligne qui vous demandent de saisir des informations financières. Ceci ne vous garantit pas forcément la protection, mais c'est un bon début. Pour d'autres informations vous aidant à reconnaître un site web sûr, veuillez continuer à lire «Dangers dans le réseau » dans notre base de connaissances.
    6. N'envoyez jamais d'argent par virement à une personne totalement inconnue. Tenez compte du fait qu'un virement est comme un envoi d'argent dans une enveloppe simple. Utilisez plutôt votre carte de crédit ou un service de paiement fiable tel que Paypal qui vous propose un niveau de sécurité supplémentaire pour empêcher que votre compte bancaire ne tombe dans les mains d'escrocs. Même les entreprises dédiées aux transferts monétaires tels que Western Union et Moneygram vous encouragent expressément à ne jamais vous servir d'un transfert monétaire pour acheter un bien à une personne inconnue, et eux, ce sont des experts !
    7. Si vous vendez des biens en ligne, enr evanche, n'envoyez jamais les biens sans assurance. Si vous ne pouvez pas confirmer l'identité d'un acheteur, demandez toujours un paiement par avance. Ne remboursez personne vous ayant payé avec un chèque surpayé que vous avez reçu, mais pas encore encaissé – ce pourrait être l'arroseur arrosé !
    8. Suivez votre intuition et/ou fiez-vous au savoir que vous trouvez sur Internet. Si une offre semble trop bonne, elle pourrait être falsifiée ou frauduleuse. Cherchez des recensions de l'entreprise sur Google, Bing ou Yahoo etc. Essayez également de chercher le nom de l'entreprise en vous servant de mots-clé tels que « fraude » ou « arnaque ».
    9. Vérifiez les factures de votre carte de crédit et vos relevés bancaires de manière régulière afin de déceler tout chargement non autorisé le plus tôt possible.
    10. Utilisez un mot de passe différent, mais compliqué pour chacun de vos comptes en ligne. Changez-les régulièrement, mais ne les sauvegardez pas dans votre boîte d'entrée.
    11. Protégez votre ordinateur en vous servant d'un logiciel anti-virus qui propose plus de protection que les logiciels conventionnels. Les domaines légèrement modifiés ou comportant des caractères spéciaux pourraient d'abord ne pas sembler suspects. Emsisoft Anti-Malware, muni de son module sophistiqué de la Protection de Surf détecte la plupart des sites de hameçonnage et bloque toute tentative de connexion avec ceux-ci et vous protège ainsi contre le hameçonnage de la meilleure façon possible.

    Maintenant à vous :

    Quel a été le spam ou l'arnaque le plus sophistiqué et/ou ridicule que vous ayez reçu cette année ? Veuillez nous envoyer une capture d'écran anonyme avec un bref résumé expliquant pourquoi il a été particulièrement difficile à détecter.

     

    Bonne navigation (sans malware) à vous !

    Conseil de Securite Informatique Astuce du Web,

    Télécharger Emsisoft Anti Malware gratuis pendant 30 Jours telecharger-emsisoft-anti-malware-site-securite-informatique-astuce-du-web.gif

    ensuite à 3 euros seulement pour 30 Jours supplémentaire en cliquant sur Contacter Astuce du Web en haut à droite

    Pages d'accueil Blog Boutique Forum Album photos Sondages Quiz Galerie vidéos

    Annuaire de référencement Liens Livre d'or Contacter Astuce du Web

    Articles securite du site informatique D' Astuce du web

                                          
  • sur Internet toute vos informations sont connus des leurs publications

    Le citoyen transparent

    Nous sommes quotidiennement submergés d'innombrables rapports qui nous racontent avec quelle perfidie et de quelle manière généralisée nous sommes victimes de la surveillance totale, telle que George Orwell l'a exposée, il y bien longtemps, mais de façon beaucoup plus divertissante.

    « La vie était-elle mieux sans Internet ? » – C'est une question que l'on entend souvent ces dernières années en relation avec la surveillance de masse. Cela semble être la réaction automatique à l'un ou l'autre scandale relatif à l'abus des données d'utilisateurs qui consiste à blâmer immédiatement les entreprises dans les médias sociaux tels que Facebook, Google etc., l'économie cupide et bien sûr les organismes de surveillance (américains) trop curieux.

    Les médias sociaux : le désir de la révélation du soi

    Alors qu'autrefois la communication directe prévalait, l'Internet s'est entre-temps avéré être le moyen de communication principal dans la vie de nombreuses personnes. Que ce soit dans l'Orient ou dans l'Occident, il est tout à fait normal d'envoyer un e-mail à ses partenaires, de mettre en ligne une photo de vacances ou bien de s'exprimer sur un sujet explosif sur Twitter. C'est dans la nature humaine de communiquer et de se révéler soi-même (dans différents degrés). Malheureusement, on oublie trop souvent – et ceci était peut-être vraiment « mieux » autrefois – que l'Internet n'oublie rien.

    vos-information-sur-internet-son-connus-de-votre-employeur.jpg

    Est-il vraiment juste de reprocher aux réseaux sociaux de permettre d'espionner n'importe quelle personne fort des données librement disponibles sur ces réseaux sociaux ? Après tout, ce sont les utilisateurs eux-mêmes qui montrent leur vie en temps réel volontairement. Il ne faut pas du tout se servir des technologies employées par les services secrets pour extraire les informations sur l'emplacement des images du portfolio fournies automatiquement par une application de votre smartphone dans les propriétés des images ou saisies souvent par les utilisateurs en tant que description.

    Une fois publié, il est presque impossible de complètement supprimer une déclaration ou un message d'Internet. D'autant plus que l'Internet n'est par définition pas une autoroute à une seule voie vous menant d'un point A à B, mais plutôt un réseau presque sans limites composé par des ordinateurs et des serveurs, sur lesquels des paquets de données sont enregistrées temporairement pendant qu'ils passent du point A à B. Si tout part d'un profil social, il y a une chance de propagation encore plus rapide sur Internet – grâce à la soi-disante « viralité ». Celle-ci est devenue le successeur efficace du bon vieux bouche-à-oreille.

    Tout ce qui se passe sur Internet reste sur Internet.

    Des algorithmes destinés à la détection de types de comportement essaient de découvrir des types de comportement frappants dans d'immenses quantités de données existantes. Tous ceux qui estiment ne rien avoir à cacher ne doivent quand même pas paraître innocents, comme le prouvent de nombreux rapports individuels dans le monde entier.

    Peu importe de déclarer la protection de nos données un droit de l'homme si les utilisateurs ne se rendent pas compte des traces qu'ils laissent sur Internet. Les initiatives lancées par des individus, tels que l'homme politique allemand Malte Spitz, qui a demandé justice pour 6 mois de données personnelles conservées qu'il a publiées, devraient être susceptibles de nous démontrer la gravité de la situation. Alors que la surveillance et l'exploration de données n'envisagent souvent que « quels contenus » nous redigeons, ce cas démontre clairement la quantité d'informations inclus même dans les données dites meta-données (« quand », « où », « avec quelle fréquence » nous communiquons « avec qui »).

    Notre astuce :
    Veuillez traiter vos données personnelles avec circonspection. « L'Internet » n'est à même de propager, sauvegarder et évaluer que ce que vous y intégrez à travers différentes sources. Vous pouvez au moins décider tout ce qui sera propagé à travers les réseaux sociaux dans une certaine proportion. Si votre profession vous demande la présence sur différents portails, le risque persiste que vos amis et connaissances révèlent des détails sur votre personne et votre vie – pas forcément de manière malintentionnée – ou vous identifier sur une photo de la dernière fête.

    Pesez donc au trébuchet où vous naviguez et sur quelles pubs vous cliquez, surtout en étant connecté sur différents portails. Si , p. ex., vous oubliez de vous déconnecter de Facebook, des plugins Facebook (bien sûr destinés à vous faciliter pour laisser des commentaires sur les contenus) permettent de vous suivre sur vos chemins et de les lier directement à vous. Même en vous étant déconnecté, vous devrez vous fier à l'utilisation conforme aux dispositions de la protection de données de ces plugins fournis par les opérateurs des site web pour que vos données ne soient pas transférées aux opérateurs des réseaux sans votre accord préalable.

    Notre astuce :
    Ne vous fiez pas uniquement à la force du chiffrement de vos messages (les meta-données restent toujours visibles), aux promesses des fournisseurs de services en cloud et d'autres services en ligne ou voire aux droits de l'homme. Même en se servant de services d'anonymat, tels que TOR, vous ne serez pas protégé à 100 % comme nous venons de l'apprendre. L'idée de garder des données importantes sur un ordinateur séparé dépourvu d'une connexion sur Internet n'est pas nouvelle non plus, quoique l'utilisateur d'Internet lambda trouve cette méthode assez incommode qui semble, d'ailleurs, peu réalisable vu le succès qu'ont vu les smartphones.

    La seule possibilité de vous empêcher à 100 % de publier vos propres informations : s'abstenir des réseaux en ligne ou vous débrancher et rester hors ligne. En fin de compte, c'est à vous de décider quelles informations vous révélez sur vous et comment vous traitez celles des autres. De même que nous devrions expliquer à ceux qui sont importants pour nous avec quelle circonspection il faut traiter les résultats de recherche ou les bannières publicitaires (mot-clé : malwares), il nous incombe de nous responsabiliser ainsi que les autres en ce qui concerne le traitement de données en et hors ligne.

    Conseil de Securite Informatique Astuce du Web,

    Télécharger Emsisoft Anti Malware gratuis pendant 30 Jours et

    ensuite à 3 euros pour 30 Jours supplémentaire en cliquant sur Contacter Astuce du Web en haut à droite

    Pages d'accueil Blog Boutique Forum Album photos Sondages Quiz Galerie vidéos

    Annuaire de référencement Liens Livre d'or Contacter Astuce du Web

    Articles securite du site informatique D' Astuce du web

                                                                                                                                        

                                                                                                                                  Bonne navigation (sans malware) à vous !