Internet

  • Comprendre les causes de fraudes lors de vos achats en ligne

    Comment éviter de perdre votre argent
    durement gagné à cause de fraudes
    lors de vos achats en ligne

    En 2013, les ventes dans le commerce en ligne B2C (exclu les jeux de hasard) atteindront probablement, pour la première fois, 1 milliard de dollars américains. L'espace asiatique-pacifique, suivi par la Grande-Bretagne et l'Allemagne, pourraient enfin surpasser les états-Unis pour finir par être le premier marché dans les ventes du commerce électronique B2C. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les gens préfèrent de plus en plus les boutiques électroniques aux magasins physiques. Tout d'abord : la rapidité (73%), une plus grande variété (67%) et une comparaison des prix plus facile (59%).

    Nous n'avons plus besoin de nous fier aux compétences – et souvent à la motivation – de la personne travaillant dans un magasin local, étant donné que maintenant, nous avons une gamme illimitée de produits internationaux à portée de main. D'ailleurs, il n'y a plus besoin d'être un bon marchandeur pour avoir un bon prix, vu que de nombreuses offres spéciales limitées ou de formidables promotions inondent nos boîtes d'entrée toutes les heures. On serait donc fou de laisser passer l'opportunité d'acheter quelque chose d'exquis et/ou dont on a désespérément besoin au meilleur prix disponible en ligne.

    Alors que les vêtements, les ordinateurs et l'électronique grand public représentent encore 40% des ventes en ligne courantes, Internet nous permet d'acheter tout ce que nous avons toujours voulu, peu importe à quelle distance nous habitons.

    Le marché en ligne continue de croître,
    les cybercrimes également

    Malheureusement, le nombre de cybercrimes dénoncés relatifs à la fraude lors des achats en ligne continue également d' augmenter à une vitesse phénoménale. Il y a tout le temps des marchands en ligne qui cessent leurs activités commerciales, mais personne ne se doute du fait qu'un bon nombre d'entre eux luttent contre les rejets de débit et doivent payer pour régler ce problème. Les consommateurs, d'autre part, sont obligés de lutter pour distinguer les pubs du commerce électronique légitimes des fraudes sophistiquées, cachées parmi des centaines d'offres apparemment non voulues et tentatives de hameçonnage.

    Selon la Commission Fédérale de Commerce des États-Unis (FTC), les fraudes lors des achats en ligne impliquant des produits destinés à la perte de poids étaient la première catégorie de fraudes avec environ 5,1 millions de victimes. Un peu plus en bas de la liste, on trouve la facturation non autorisée de services en lignes (environ 1,9 millions) et les fraudes de cartes de crédit (environ 1,3 millions). Les fraudes passent inaperçues pour longtemps – si on ne s'en rend jamais compte – ; la détection se base d'abord sur des astuces proposées par des consommateurs vigilants qui reconnaissent certains comportements et donnent l'alerte.

    Le FTC Consumer Sentinel Network Data Book a rapporté une perte estimée de $330.000.000 suite aux fraudes lors des transferts monétaires au mois de séptembre 2013.

    Suivez votre intuition lorsqu'il s'agit d'achats en ligne

    imaginons-la-situation-suivante-dans-vie-reelle-vous-fieriez-vous-messieurs-s-occupe-de-votre-bebe-pendant-journee-ou-de-votre-chien-pendant-votre-absence-sans-connaitre-qualificat

    Imaginons la situation suivante : Dans la vie réelle, vous fieriez-vous à l'un de ces messieurs pour qu'il s'occupe de votre bébé pendant une journée ou de votre chien pendant votre absence, sans connaître toutes ses qualifications ? Nous espérons que non.

    Revenons-en au monde numérique : Au regard de tout cela, pourquoi achèteriez-vous quelque chose en ligne ou utiliseriez-vous un service en ligne si le site web concerné propose uniquement le paiement par virement et ne dispose pas d'adresse physique ou d'un numéro de téléphone opérationnel que vous ne trouvez nulle part ? Gardez à l'esprit ce qui suit : Si une offre semble trop bonne pour être vraie, elle ne l'est probablement pas.

    6 schémas de fraudes communs lors des achats en ligne

    Jetons un coup d'oeil sur quelques pièges très communs lorsqu'il s'agit des paiements en ligne et voyons comment les reconnaitre.

    • Fraudes lors des ventes aux enchères sur Internet

      Un consommateur paie un article qu'il vient de gagner sur un site dédié aux ventes aux enchères attractif, mais le vendeur soit envoie une contrefaçon ou un produit d'un valeur inférieur, soit ne livre rien du tout. Avec presque 500 rapports par semaine, les fraudes commises lors des ventes aux enchères représentent quelque 48% des rapports de fraude en ligne selon la FTC.

    • Hameçonnage à l'aide de bons d'achat et de promotions

      Cette arnaque fonctionne de manière particulièrement efficace pendant la période de Noël. Les consommateurs reçoivent un e-mail qui semble provenir d'un revendeur autorisé. Malheureusement, les liens feignant de mener à la promotion vous mènent à une site web falsifié qui ressemble à l'original de façon trompeuse.

    • Fraudes dans la vente en ligne de voitures

      Il y a des criminels qui essaient de se cacher derrière des noms d'entreprises renommées tels que eBay Motors Vehicle Purchase Protection (VPP), alors que VPP ne s'applique pas aux transactions hors d'eBay Motors et que les paiements par virement sont expressément interdits. Si vous êtes sûr de vouloir initier l'achat à distance d'un véhicule, veillez à ce que le vendeur ainsi que la possession de la voiture soient vraiment légitimes. N'envoyez jamais de paiement par avance à une personne totalement inconnue.

    • Fraudes lors des renouvellements de domaines

      Les consommateurs reçoivent une facture falsifiée pour l'enregistrement ou le renouvellement d'un domaine qui correspond ou ressemble au leur.

    • Boutiques en ligne frauduleuses

      La liste est interminable. Des pharmacies falsifiées, par exemple, proposent des médicaments à des prix très bas et/ou sans prescription. Tenez compte du fait que vous pourriez nuire à votre santé et perdre votre argent !

    • Les rejets de débit ou les fraudes « amicales »

      Après avoir reçu les biens achetés, un consommateur frauduleux demande un rejet de débit à la banque afin d'obtenir un remboursement. Le marchand est responsable, peu importe quelles mesures ont été prises au préalable pour vérifier la transaction.

    11 astuces permettant d'éviter de perdre votre argent durement gagné à cause de fraudes lors de vos achats en ligne

    1. N'ouvrez jamais les e-mails non sollicités ou les pièces jointes provenant de sources inconnues, surtout s'ils prétendent provenir de banques, services de paiements ou même d'organismes de poursuite légale tels que le FBI avec qui vous n'avez jamais été en contact avant. Veillez à avoir un bon scanneur anti-malware muni de protection en temps réel actif, qui analyse toutes les pièces jointes dès qu'elles sont ouvertes.
    2. Ne cliquez jamais sur les liens dans les e-mails non sollicités et ne remplissez jamais de formulaires en ligne vous demandant des informations personnelles ou financières si ce formulaire est référencé ou joint au contenu d'un message de ce type. Veillez aux fautes d'orthographe difficiles à voir dans le lien et saisissez plutôt manuellement l'adresse dans la barre d'adresse de votre navigateur. Cherchez les informations contenus dans l'e-mail directement sur le site web.
    3. Lisez les clauses en petits caractères d'abord avant de vous enregistrer et/ou de passer commande ou d'enchérir sur une offre. Décidez-vous pour un autre revendeur si les clauses en petits caractères vous inquiètent.
    4. N'envoyez jamais vos détails de compte en ligne, votre numéro de sécurité sociale et/ou détails de votre carte de crédit dans un e-mail (non chiffré). Vous ne les mettriez pas sur le pare-brise de votre voiture tout en conduisant en ville, n'est-ce pas ? Malheureusement, il y a des boutiques en ligne qui s'inquiètent peu de votre vie privée, p. ex. en vous envoyant votre nom d'utilisateur et mot de passe que vous venez de créer en texte plein à titre de confirmation. Dans ce cas, nous vous conseillons d'abandonner votre inscription avec effet immédiat.
    5. Veillez à la présence d'un petit icône en forme de cadenas en bas de votre navigateur ou à côté de « https » dans la barre d'adresse de celui-ci tout en accédant à des profiles, comptes d'utilisateur ou formulaires en ligne qui vous demandent de saisir des informations financières. Ceci ne vous garantit pas forcément la protection, mais c'est un bon début. Pour d'autres informations vous aidant à reconnaître un site web sûr, veuillez continuer à lire «Dangers dans le réseau » dans notre base de connaissances.
    6. N'envoyez jamais d'argent par virement à une personne totalement inconnue. Tenez compte du fait qu'un virement est comme un envoi d'argent dans une enveloppe simple. Utilisez plutôt votre carte de crédit ou un service de paiement fiable tel que Paypal qui vous propose un niveau de sécurité supplémentaire pour empêcher que votre compte bancaire ne tombe dans les mains d'escrocs. Même les entreprises dédiées aux transferts monétaires tels que Western Union et Moneygram vous encouragent expressément à ne jamais vous servir d'un transfert monétaire pour acheter un bien à une personne inconnue, et eux, ce sont des experts !
    7. Si vous vendez des biens en ligne, enr evanche, n'envoyez jamais les biens sans assurance. Si vous ne pouvez pas confirmer l'identité d'un acheteur, demandez toujours un paiement par avance. Ne remboursez personne vous ayant payé avec un chèque surpayé que vous avez reçu, mais pas encore encaissé – ce pourrait être l'arroseur arrosé !
    8. Suivez votre intuition et/ou fiez-vous au savoir que vous trouvez sur Internet. Si une offre semble trop bonne, elle pourrait être falsifiée ou frauduleuse. Cherchez des recensions de l'entreprise sur Google, Bing ou Yahoo etc. Essayez également de chercher le nom de l'entreprise en vous servant de mots-clé tels que « fraude » ou « arnaque ».
    9. Vérifiez les factures de votre carte de crédit et vos relevés bancaires de manière régulière afin de déceler tout chargement non autorisé le plus tôt possible.
    10. Utilisez un mot de passe différent, mais compliqué pour chacun de vos comptes en ligne. Changez-les régulièrement, mais ne les sauvegardez pas dans votre boîte d'entrée.
    11. Protégez votre ordinateur en vous servant d'un logiciel anti-virus qui propose plus de protection que les logiciels conventionnels. Les domaines légèrement modifiés ou comportant des caractères spéciaux pourraient d'abord ne pas sembler suspects. Emsisoft Anti-Malware, muni de son module sophistiqué de la Protection de Surf détecte la plupart des sites de hameçonnage et bloque toute tentative de connexion avec ceux-ci et vous protège ainsi contre le hameçonnage de la meilleure façon possible.

    Maintenant à vous :

    Quel a été le spam ou l'arnaque le plus sophistiqué et/ou ridicule que vous ayez reçu cette année ? Veuillez nous envoyer une capture d'écran anonyme avec un bref résumé expliquant pourquoi il a été particulièrement difficile à détecter.

     

    Bonne navigation (sans malware) à vous !

    Conseil de Securite Informatique Astuce du Web,

    Télécharger Emsisoft Anti Malware gratuis pendant 30 Jours telecharger-emsisoft-anti-malware-site-securite-informatique-astuce-du-web.gif

    ensuite à 3 euros seulement pour 30 Jours supplémentaire en cliquant sur Contacter Astuce du Web en haut à droite

    Pages d'accueil Blog Boutique Forum Album photos Sondages Quiz Galerie vidéos

    Annuaire de référencement Liens Livre d'or Contacter Astuce du Web

    Articles securite du site informatique D' Astuce du web

                                          
  • Quels Information les Cookies envoie au Webserver

    Aujourd'hui, nous cuisons des gâteaux 

    Les Cookies sous la loupe

    comment-supprimer-les-cookies-sur-internet-explorer-cookie.jpg

    Cookies est un mot anglais qui désigne une pâtisserie, mais aussi pour beaucoup une notion connue du monde de l'informatique. Toutefois, seul un petit nombre savent ce dont il s'agit exactement et comment les Cookies fonctionnent.

    Une raison de plus pour nous, de vous éclairer et de vous expliquer encore une fois plus en détail ce thème et cette technique tout à fait important et intéressant, sans laquelle Internet ne serait pas ce qui l'est aujourd'hui.


    Un Cookie est un Cookie

    En principe et courtement dit: un Cookie représente une information très courte que le Webserver envoie au navigateur de l'utilisateur et stocke alors celle-ci. Avec les différents accès, le même Webserver peut alors également relire ces informations et reconnaître quasi "encore l'utilisateur". Les Cookies sont utilisés le plus fréquemment afin que les utilisateurs sur certaines pages Web restent en permanence connectés par exemple dans des forums ou aussi sur différentes pages des communautés supprimant ainsi cette continuelle et importunante frappe du nom d'utilisateur et du mot de passe. Mais, également celui qui fait ses achats en ligne dans un site de vente de son choix et qui commande en un jour plusieurs chemises en flanelle, celui-ci ne devrait pas s'étonner si à la prochaine visite du site Web des offres spéciales ciblées, on lui propose comme par hasard des chemises en flanelle.


    Dans la vie d'un Cookie


    Techniquement parlant, le Cookie est une extension des spécifications du protocole HTTP "Hypertext Transfer Protocol". Ce protocole pour l'expliquer très simplement, veille à ce que nous puissions effectivement naviguer en chargeant après une requête auprès du Webserver, la page du site souhaité sur votre ordinateur et alors l'affichée avec l'aide du navigateur. HTTP compte parmi les soits-disant protocoles (stateless) de communication client-serveur, ce qui signifie que le Webserver ne "remarque" rien, il ne sait pas qui maintenant a demandé une page Web, puisqu'après chaque transfert d'une page la connexion est coupée. Voir, si dans une présence Internet plusieurs pages sont successivement cliquées, le serveur ne sait pas qui exactement maintenant appelle les pages, mais il sait seulement ce qui arrive.   

    supprimer-les-cookie-astuce-web.png

    Dans le soit-disant HTTP-Header ("entête") la transmission de données des Cookies peuvent-être maintenant enfin transportés et acceptés par le navigateur. Les Cookies ne sont qu'une chaîne de caractères d'unte taille maximale de 4 Ko, qui ne peuvent pas contenir de code exécutable. Un Cookie contient des informations, comme par exemple, la URL appelée, l'échéance du Cookie ainsi que les informations des contenus individuels correspondants par utilisateurs. Cela vous parait compliqué? - Mais cela ne l'est pas, car en tant qu'utilisateurs et en règle générale on ne s'apperçoit généralement de rien. On peut certes au premier abord penser, qu'il serait quand même plus simple de faire stocker directement les informations des pages Web visitées sur l'ordinateur, mais probablement personne ne voudra donner volontairement l'accès des pages Internet sur son propre disque dur. Et c'est d'ailleurs aussi bien comme ça, car sans cela, nous aurions nous les fabricants de logiciels de sécurité encore plus à faire que ce que nous avons déjà.


    Les Cookies sous la loupe

    Si nous restons sur le côté technique, nous différencions Cookies HTTP Persistant et Cookies Session. Tandis que les Cookies HTTP Persistants sont valables pour certaine et pour une période indiquée avant par la page Web (par exemple rester connecter dans un Forum jusqu'à deux semaines après la dernière visite), ainsi les Sessions viennent à échéance et/ou les Cookies Sessions se terminent après l'achèvement de la session-utilisateur en question, ce qui en règle générale arrive en fermant la fenêtre du navigateur. Pour cela, un scénario très typique est d'observer la manière et la facon dont sont écris les emails chez un des différents fournisseurs de Webmail. Tant qu'un certain intervalle (par exemple cinq minutes) des requêtes se succèdent sur le Webserver, l'utilisateur reste connecté et peut charger d'autres emails et naviguer de ci de là sur le site Web. Pour vous en tant qu'utilisateur, c'est naturellement très bien, car si on devait vraiment après chaque clic donner de nouveau ses données d'accès, les fournisseurs de Webmail, ne seraient probablement pas aujourd'hui aussi célèbre et populaire. Un autre bon exemple, on trouve aussi l'utilisation des Cookies Sessions dans les banques en ligne. Trois transferts d'argent et donner à nouveau trois fois ses données d'accès? - Heureusement ce n'est pas nécessaire.

    La face noire des Cookies

    Nous ne nous occuperions probablement pas des Cookies, s'il n'y avait pas un côté positif tout aussi bien qu'un côté négatif. De nos jours, il existe un thème très important c'est la protection des données. Déjà - au moins dans la plupart des pays de ce monde - le droit à la vie privée est déjà ancré dans la loi fondamentale. Maintenant, si vous recevez des offres spéciales sur des produits intéressants du magasin en ligne de votre choix, par exemple les chemises en flanelle citées plus haut dans l'article, cela peut être très commode. Toutefois, cela signifie aussi que l'étape suivante a éte pensé, que le profil d'utilisateur vous concernant peut-être établi. Et naturellement, ce n'est pas non seulement le cas avec les magasins en ligne, mais théoriquement aussi avec tous les autres sites Web. Si au moment de votre inscription sur les différents sites Web, vous indiquez votre nom civil et peut-être aussi votre date d'anniversaire et votre adresse, vous ne devrez pas vous étonner, si tout à coup vous trouviez un monceau de publicité individualisée dans vos boîtes aux lettres, quelles soient virtuelles aussi bien que véritables. Toutefois, ici on ne devrait pas non plus cacher que des sites Web sérieux placent une explication à propos de la protection des données et garantissent ainsi que les données stockées ne seront ni abusées ou transmises. Le mouton noir - ou dans ce cas pour mieux dire les Cookies - il y en a aussi partout dans la vie, ergo également dans l'Internet.  

    cookie-configuration-internet-explorer.gif


    Confort contre risque

    D'abord une bonne nouvelle: Les Cookies ne représentent pas, du moins jusqu'à aujourd'hui un danger pour la sécurité. Toutefois, on devrait réfléchir et décider individuellement de nous-même, si on devrait permettre la collecte et l'énumération des données privées en cas de doute. Qui pour un, donne l'alarme pour la protection des données, d'autres haussent les épaules et disent "c'est la vie".


    Même si on prend au sérieux les risques spécifiés, on ne doit pas utiliser des Cookies dans les réglages du navigateur utilisé. Enfin, les Cookies offrent un service très commode et quelques offres de sites ne seraient sans eux possibles. Comme toujours, cela dépend de comment doit on l'évité. Dans le réglage latéral on recommande de n'accepter des Cookies que sur une demande de précison du renseignement. Cela provoque certes des Popups plus fréquents du navigateur, toutefois on peut précisément séléctionner les pages Web, avec lesquelles on voudrait permettre les Cookies - par ex: pour rester connecter dans le forum des fans de la chemise en Flanelle. En tout les cas, les Cookies de tiers, donc les Cookies qui sont produits et fusionnés sur les bannières publicitaires d'un site, devrait être rejeté (automatiquement), car ceux-ci en règle générale non généralement pas de but vraiment valable, sinon seulement de collecter des données.

    De toutes les manières, il est recommandé de faire régulièrement des scans avec Emsisoft Anti-Malware ou alors avec le Scanner Web Malware d'Emsisoft. Car les deux variantes reconnaissent les Cookies utilisés seulement pour la collecte des données et peuvent éliminer ceux-ci. Si une fois, vous vous êtes étonné avec les résultats du scan à propos des "Tracking Cookies" oui, exactement ce sont eux les Cookies à faces noires. ; -)   

    Registre Le mythe Mais, qu'est-ce que c'est ?   

    La surveillance mondiale dans l'ère du progrès technologique  

    Détection de types de comportement dans le quotidien de la police