monnaie

  • Attaque sur Bitcoins La monnaie virtuelle transforme les pirates informatiques en chercheurs d’or

    Avez-vous déjà entendu parler de "Bitcoins“ ? Il s'agit d'une monnaie virtuelle qui s'emploie depuis début 2009 par le biais de logiciels au code source ouvert. Les Bitcoins individuels sont calculés dans les réseaux pair-à-pair sous forme de clés cryptographiques. Un des plus grands avantage : ces clés ne peuvent pas être falsifiées grâce à leur nature unique.

    Les Bitcoins agissent quand même comme de l'argent conventionnel. On garde les pièces de monnaie virtuelles sur un support de données au lieu d'un porte-monnaie. De la même manière que tout autre fichier sur votre disque dur, une mémoire en ligne ou des médias mobiles tels que les clés USB. Tous ceux qui ont accès à cette mémoire peuvent également disposer de Bitcoins – comme s’il s’agissait d’un porte-monnaie qui traînerait ouvert.     bitcoins.png

    Le système entier est libre et n'est soumis à la surveillance d'aucune institution. En période de faillite des États et de peur de l'inflation, il n’est pas surprenant que les Bitcoins connaissent un vrai boom et représentent un sujet important dans les médias. Le taux d'échange a connu un essor énorme au cours des derniers mois. Ceci est, d'une part, dû à la crise économique globale, et d'autre part, au fait que le nombre de Bitcoins soit limité, tout comme les quantités de métaux précieux.

    En principe, tout le monde peut utiliser son ordinateur pour générer des Bitcoins. Les logiciels nécessaires sont librement disponibles de sorte que vous n'aurez que les coûts liés à l'électricité pour l’utilisation de votre unité centrale et de votre carte graphique. Si cela ne vous tente pas, vous pouvez échanger la monnaie virtuelle contre des euros ou dollars sur de nombreux sites web. Il existe même certains sites marchands en ligne qui acceptent cette nouvelle monnaie. Il faut donc prendre les Bitcoins au sérieux et ne pas les considérer comme une blague conçue par quelques idéalistes. Il vaudrait tout de même mieux veiller à ne pas la considérer comme une monnaie réelle ; il s'agit avant tout d'un objet de collection électronique.

    Comment les pirates informatiques obtiennent-ils les Bitcoins ?

    Dernièrement, les taux d'échanges atteignant des valeurs élevées ont attiré les cybercriminels comme la lumière les papillons. Les Bitcoins promettent de l'argent rapide. Les logiciels de sécurité falsifiés et les logiciels espions ne sont plus à la mode, les malwares à Bitcoins ont pris leur place. Car, il est possible d'utiliser les Bitcoins en tout anonymat en transférant la clé unique.                                                     hacker.png

    Le fait qu'il ne soit pas possible de copier ou dupliquer les pièces de monnaie virtuelles, comme les billets de banque, n’est pas d’une grande utilité. Tous ceux qui ont accès à votre ordinateur ou mémoire en ligne détenant les Bitcoins sont à même de les voler. Il suffit souvent d'avoir accès à un ordinateur. Dans le passé, on compte plusieurs cas. Des Bitcoins valant plusieurs dizaines de milliers d'Euros ont entre-temps été volés.

    Le vol régulier n'est pas la seule méthode à laquelle les pirates informatiques ont recours pour se procurer les Bitcoins. La monnaie alternative est calculée, comme décrit auparavant, à l'aide d'une procédure complexe. Les taux d'échange en monnaie conventionnelle qui sont plus hauts que jamais attirent de plus en plus d'opérateurs de botnets. Ceux-ci se servent des PCs qui se trouvent sous leur contrôle, d'une part, afin de lancer les attaques par déni de service obligatoires ainsi que pour calculer des Bitcoins.

    Les cybercriminels agissent de façon de plus en plus professionnelle de sorte que l'on découvre récemment de plus en plus de malwares spécialisés. Le plus répandu : une variante du troyen Fareit. La première fois, celle-ci s'est manifestée sur des sites pornographiques russes et a installé l'exploiteur de Bitcoin "CG Miner" ou s'est servie de l'ordinateur pour vérifier des transactions. Plus d'ordinateurs sont infectés, plus le pirate aura de nouveaux Bitcoins rapidement. Ceci est hautement profitable, car les réseaux plus grands ne génèrent pas moins de 25 Bitcoins en environ 10 minutes. Un Bitcoin vaut actuellement (fin avril 2013) environ 115 EUR. Comparons : Fin 2012, sa valeur ne s’élevait qu’à un peu plus de 10 EUR.

    bitcoin.png
    Le développement de la valeur des Bitcoins dans les 12 derniers mois, source: bitcoin.de

    Comment vous protéger contre les malwares à Bitcoins

    En principe, quant aux règles de comportement, il en va de même que pour les troyens classiques et vols d'identité typiques. Veillez à tenir vos logiciels à jour et utilisez des mots de passe sûrs. Un mot de passe sûr consiste en huit caractères minimum et contient un chiffre, une lettre majuscule et un caractère spécial, tel que « ApL47bAk!". Pour d'autres conseils relatifs à ce sujet, veuillez vous reporter à cer article(10 pas pour une année 2013 en toute sécurité).

    Important : La navigation avec précaution et la fuite des sites web douteux n'offrent pas suffisamment de protection. Des vulnérabilités qui sont découvertes tout le temps et de nouvelles méthodes d'attaque font que les malwares réussissent à infecter des ordinateurs non protégés sans que personne ne les en empêche ou ne s'en aperçoive. Le choix idéal : un logiciel proposant une protection en temps réel.

    Emsisoft Anti-Malware, par exemple, se sert de trois mécanismes de protection à la fois : La protection de surf pour bloquer les sites web dangereux, l'analyse de signatures à deux moteurs disposant d'un taux de détection de plus de 99,x % et l'analyse de comportement progressive qui permet de détecter même les malwares inconnus.

    Bonne navigation sans malware à vous!

    Votre équipe Emsissoft  

    http://download.emsisoft.com/EmsisoftAntiMalwareSetup_8435947

                                                                                                 
                                                                     Si tu aime et pour m'encourager , Merci pour ton petit ou grand don